LA GESTALT THERAPIE

La Gestalt thérapie est née en 1951 aux Etats-Unis dans le développement de la psychologie humaniste. Les bases théoriques de cette thérapie ont été élaborées par Frederick Perls (psychiatre et psychanalyste), Laura Perls, son épouse (docteur en gestalt psychologie) et Paul Goodman, écrivain, poète et penseur. Son origine et ses influences sont plurielles : approche psychanalytique, Gestalt-théorie, phénoménologie, existentialisme, philosophie orientale. Dans le paysage actuel des psychothérapies la Gestalt se positionne de manière singulière. Sa spécificité repose sur les deux aspects suivants :

REGARD SUR LE SYMPTOME

La pathologie est comprise comme une manière d'exister plutôt qu'un symptôme à éradiquer. Nous allons d'abord explorer la manière dont vous existez et chercher la pertinence de cela. Aussi nous veillons dans un premier temps à accueillir ce qui fait souffrance plutôt que nous cherchons à le supprimer. Prendre la pleine responsabilité de ce que nous vivons permet dans un second temps d'oser explorer d'autres possibilités, La thérapie est un chemin vers un pouvoir choisir.

LA SEANCE COMME LIEU DE RENCONTRE

La séance est envisagée comme lieu d'expérimentation. 

La Gestalt thérapie ne se fonde pas sur une connaissance de l’être humain en terme de comportements, de personnalité, de manière d’entrer en relation, de communiquer ou de processus de cognition pas plus que sur une théorie spécifique du corps. Son appui est l’instant de la séance, le présent, la manière dont patient et thérapeute vont se rencontrer.

© 2020 par Camille Ezan

© sylvainjouvephotographe